Do the regrets fade?

I don’t know. Sometimes, people make  bad meeting . I didn’t think that this one shall make me lose so many things and so many poeple. I think that we have all the right to be forgiven our weakness especially if one made a success. Especially if you manage without any help to solve your bullshit, there is certainly still which follows me but I make everything to be better. Why to continue to swamp me for a past which does not exist any more. I can just say shut up girl too much spoiled. From now on I consider that I am worth thousand times better that you.

simpsons_nelson_haha2-761053-1-1472284add

I wanted to thank because without your lack of support, I would not have been able to continue to make a success of my life.

Publicités

The ice rink of Hyde Park

hyde_park_ice_rink

Expérience patinaire à Londres. Plus précisément Hyde Park, grand parc du centre, mis à l’épreuve sur mon sens de l’équilibre au milieu d’inconnu ! Après quelques chutes commenté par Dan, je ne désespères pas. On finit par quitter la glace hostile, mes jambes sont trop douloureuse, on traverse le parc en quête d’un endroit chaud pour boire quelque chose, direction le centre,avant de repartir à Paddington.

Londres est une chouette ville, j’aime beaucoup, créative, les boutiques sont impressionnante, j’ai vu la nouvelle d’APC, divertissante, ta toujours un truc à voir,petit plus les musées y sont gratuits.

De retour à Cherhill, avec un nombre indécent de bleu, je repart dans mes révisions pour mes épreuves de Février. Ensuite, je déballe le cadeau de noel que  Maze et Simon m’ont offert, un sac que j’avais repéré dans une boutique quelques semaine auparavant ainsi que deux cartes de noël, un venant d’eux et l’autre de Glyn et de Marie-Louise. Les anglais sont très carte, carte de noël, carte d’anniversaire, carte postale, mais même si çà ce fait beaucoup içi, j’apprécie. Je m’étonne souvent qu’ils me connaissent qu’ils fassent autant attention à ce que j’aime. Cette journée se termine quelques verres de Vouvray et une partie de Trivial Poursuit, non c’est cool le trivial poursuit vraiment, j’aime bien.

Bristol

Bristol-de-nuit

Mois de  novembre. Manon vient passé ses vacances içi et on a decidé de passer la semaine à Bristol une ville sympa ou j’ai fais une découverte,  un graff que j’avais trouver et poster sur mon compte, à était fait içi même à Bristol, la ville entière est rempli de graff spectaculaires. Chaque jour une nouvelle œuvre née sur les murs de la ville, avec la signature de celui qu’il l’a crée.

381321_194800253986106_1113148040_n

La dernière fois je me promenais seule dans la ville, j’ai découvert  des musiciens des rues, j’aime beaucoup le concept et puis donner quelque pounds sa donne l’impression d’avoir fait une bonne action.  Je suis bien rester deux heures à regarder, l’ambiance m’a plus, leur bières aussi. Mais j’ai du partir je devais passé à la librairie avant la fermeture.*It’s shame*

564391_194798867319578_1352165046_n

Manon est  arrivée à Bristol Temple meads, en milieu de journée, ce qui nous a laissée très peu de marge pour rejoindre l’auberge de jeunesse que j’avais réservé et acheter des déguisements pour une soirée d’Halloween, ce qui me tenter pas trop mais içi c’est vraiment une tradition inviolable.

a) Bristol Temple Meads 1

Pas vraiment le temps,direction Cabot circus le grand centre commercial de la ville,qu’on a pas mal tournés en rond . Mais bon pseudo déguisement trouvé.

04_cabot_circus_bristol

Une fois installé, dans l’auberge, était moins sordide que les critiques le disait, (sauf peut être les douches et le manque d’eau chaud), nous avons rejoins la fameuse fête dans centre de Bristol, sous une pluie battante. *The umbrella magic as that of Hagrid*.

C’était dans l’appartement d’étudiant Français, en Fac de droit enfin je crois, programme d’Erasmus, dans  la fête se mélangés  Italiens, Russes, Allemands, Espagnols et j’en oubli… Organisation parfaite 2 frigo rempli de Bières. On a prit une bouteille de Wisky qui valait bien le prix de l’entrée. Manon, sans carte d’identité ma bien fais galérer, la vendeuse ne voulais pas nous vendre le Bagardi, ça c’est résolu par allé-retour sous la pluie démoniaque et une fouille approfondi de son sac à main pour trouver un papier acceptable.

541356_4872017557348_1127228243_n

Rentrer à 4:00 am après un arrêt dans un snack ou la bouf ma presque rendu plus malade, que tous ce que j’avais ingéré dans la soirée.  Soirée sympa, enfin pas pour tous un type s’est péter le nez dans les marches, dommage y avait de la moquette, mais il était trop saoul pour sentir quoique se soit, l’ambulance est venu, un attroupement s’est crée pour observé la scène alors qu’on fumer tranquillement dehors.Je me suis rendu compte que ma bouteille était terminé et que j’étais obligé de boire de la vodka équivalent eco+.( cause directe d’un mal de cheveux). On est parti, raccompagné par les hôtes qui étaient encore plus saoul que les invités, mais d’une gentillesse à toute épreuve.

222420_4933936469244_1670308284_n

Lendemain 10 am direction Clifton. Pause déjeuner. rendez-vous dans un salon grâce aux goody bag du Fashion Show.

156491_10151251986694415_1514140804_n

Dernière soirée inattendu.On s’est égaré enfin je me suis égaré. On avons fini par rencontrer des Marines, enfin Manon, quelques minutes plus tard on était toutes les deux en train de siroté comospolitain et Mojito, quand  trois filles nous ont accosté et nous ont proposé d’aller à OMG un boite gai,  rejoins en chemins par deux français rencontrer par hasard. A l’entré je suis resté bloquer la machine dans les fêtes foraine supposer faite pour attraper les peluches, c’était pas de peluche et j’ai perdu 10 livres.60660_10152191377315618_515111957_n

31.08.11

Départ 4:35 Gare de Limoges Bénédictin, accompagnée de mon père et mon frère, avec mes 4 valises prêtes. Je prend le départ sans regret, direction Paris Austerlizt pour ensuite prendre le métro gare du nord. Pendant ces 4 heures j’essaie de dormir mais le froid m’en n’empêche. L’expression glacé jusqu’au os s’applique très bien, j’ai presque failli me plaindre au contrôleur, mais je me ravise sachant que cela ne changera rien. Cela paraît, certainement idiot mais j’aime pas que des gens que je ne me connais pas puis me regarder dormir, mais je suis exténuer et il n’y a rien d’autre à faire. A ma bonne surprise il n’y aucun escalator, mais deux hommes me prennent en pitié et m’aide à franchir la montagne d’escaliers. Dans le métro j’envoie quelques sms pour dire au revoir et rassurer certain ayant trouver par miracle un place assise en pleine heure de pointe, malgré tout je suis gêné j’encombre tout le monde avec mes valises.

Arrivée à Paris Nord, je trouve l’Eurostar sans difficulté, je me sens pas très en forme avec mes quelques heures de sommeil et j’ai faim et très envi de fumer mais comme un gentilhomme *ancien gendarme à la retraite* me l’a fait remarquer c’est interdit depuis 2007 selon la loi bla bla bla, je me souhaite de ne pas finir sénile au point d’emmerder des jeunes pour le plaisir. Je passe donc une heure à attendre le prochain train sans nicotine,car j’avais prévu de me perdre mais non, du coup je suis grave dans les temps. Ma tante m’appelle histoire de me rappeler d’une voix maternelle qu’elle m’aime et que je dois faire attention.

Je prend enfin le départ dans l’Eurostar direction London St Pancras, une fois à bord à 14h50, je finis par aller acheter un sandwich et une bouteille d’eau dieu merci, on peu payer en euros ou en livres, car je n’ai pas fais de changement monnaietaire, 8euros donc pour un sandwich trop salé et une bouteille de 25cl *I am thirsty!*J’arrive enfin nauséeuse dans cette gare immense, je ne sais pas quelle direction prendre alors je suis le conseil d’un ami, en suivant bêtement la masse de voyageur.

london_stpancras

eurostar

Je suis seule dans l’inconnu avec des valises faisant pratiquement 2 fois mon poids, mais par miracle j’aperçois mon nom sur une pancarte, cette vision me perturbe un peu. Simon se présente , Elliott lui me fixe, je suis extrêmement gêné, je sais pas quoi dire comme souvent face à des inconnus *-* ensuite nous commençons le tour de Londres. J’ai très peur, la conduite à gauche me prive de repères et la ville est rempli d’inconscient.

Encore deux heures de trajet avant la fin, je ne  sens plus mes jambes. Je suis assise et j’ai la bougeotte, ça ne m’enchante pas vraiment, puis il va falloir que je parle, vous me croirez ou non mais j’en ai de moins en moins envi.

castle_combe_2

Almost incredible.

Je reste éveillé pendant tout le trajet, pour pas loupé une miette des nouveaux paysages. Nous sommes tout proche et je voie qu’à deux miles de la maison il y a une écurie de chevaux de courses, ainsi qu’une colline avec un cheval gravé avec du ciment dans sur un des pans, le White Horse qui deviendra mon endroit préféré.

394445_192583950874403_1476004624_n